par

Lidl StarLigue : Montpellier est phénoménal !

L'explosion de joie au coup de sifflet final ! @PatriciaSports
Dans LE match de cette première moitié de saison, le MHB a été magnifique face au PSG (33-30) dans une Sud de France Arena pleine et conquise. L'équipe de Patrice Canayer terminera la première partie de saison en tête avec cinq points d'avance sur Nîmes, six sur le PSG...

Comment dire... Montpellier a été fantasmagorique. On pourrait l'écrire en lettres capitales. Magnifique. Sublime. Cette 12e victoire en Lidl StarLigue est tout simplement phénoménale dans une Sud de France Arena entièrement conquise à la cause du MHB. Les traditionnelles fêtes de fin d'année arrivent à point nommé et le Père Noël est venu en avance offrir aux 9 200 spectateurs un merveilleux cadeau.

Pour retracer le fil de la rencontre, c’est Montpellier qui entre le mieux dans ce choc. Très mobile en défense, porté par une Sud de France Arena en transe en attaque, la bande au cap’tain Guigou est irrésistible. Le jeune Jean-Loup Faustin durcit le jeu sur Rémili, Afgour l’imite sur Abalo. Le banc se lève, les poings rageurs. Devant, Truchanovicius et Porte font bondir le vaste écrin particulièrement réceptif. Résultat : 6-2 et Luc Abalo demande à son banc de se calmer, notamment à son entraîneur Noka Serdarusic. Puis le PSG et son armada reviennent à hauteur et arrivent même à mener pour la première fois de la partie grâce aux arrières gauche et droit parisiens Nikola Karabatic et Nedim Rémili (6-7, 13e). 

Montpellier a des ressources. Fraîchement arrivé d’Aix-en-Provence, le tout nouveau pivot Mohamed Mamdouh entre en piste (14e) et marque son premier but quatre minutes plus tard (10-8). Vincent Gérard stoppe le premier penalty du spécialiste Gensheimer (15e). Valentin Porte inscrit un but stratosphérique, complètement en déséquilibre, dos au but après deux coups de lame de la défense parisienne (11-11, 22e).

Valentin Porte, un niveau stratosphérique

Les joueurs de la capitale perdent leur nerf, contestent chaque décision litigieuse auprès du corps arbitral. Les deux flèches Diego Simonet et Théophile Caussé animent la fin du premier acte. Ce dernier inscrit même le dernier but de la première mi-temps sur le buzzer : 17-14. 

La seconde période est une véritable course poursuite. Montpellier en pôle position, Paris dans le rôle du poursuivant. Les deux penalties de Kavticnik (19-15e) ne freineront pas la détermination de l’équipe de Noka Serdarusic à recoller au score. C’est chose faite avec les grands gabarits de la base arrière. Le PSG reprend le contrôle mais les coéquipiers de Valentin porte ne lâchent rien. Soussi et Bonnefond soulagent Truchanovicius en défense. Le MHB fait honneur à son public. À chaque but, c’est l’explosion de joie. Comme les deux inscrits par Baptiste Bonnefond insaisissable. 

Dans les dix ultimes minutes, on voit les Montpelliérains haranguer leurs supporters. Truchanovicus, Gérard et Bonnefond en tête. Valentin Porte continue son festival qui se termine par un clinquant 9/9. 

Le jeune Faustin fera littéralement « péter » les décibels en inscrivant le 30e but dans la cage vide (30-28, 55e). Temps mort pour le PSG. Un clapping  d’exception descend des travées. Les claquements de mains sont intenses, déterminés. Le 8e homme est bel et bien là. Il porte le 7 majeur. Magnifique. Porte donne le + 3. Ça sent bon. Caussé se fait embarquer par Gensheimer dans les filets. Le ton monte. Les deux sont renvoyés sur le banc pour deux minutes. 

Puis ces dernières secondes... Indescriptibles. La communion avec le public, la joie sur tous les visages, cette traditionnelle ronde à la fête.

Montpellier peut passer les fêtes au chaud, se remplir la panse. La tête dans les étoiles. 

Benjamin Afgour et ses partenaires n'ont rien lâché jusqu'à la dernière minute. @PatriciaSports

Patrice Canayer (entraîneur de Montpellier) : "Cette victoire est importante mais pas décisive. On a réalisé un parcours formidable dans cette première moitié de championnat. On est à un nul et douze victoires. Je préfère avoir six points d'avance que deux. C'est une première partie magnifique, une très belle victoire méritée. On va passer un bonne soirée, de belles de fêtes puis on se reverra en février pour voir l'état des troupes après le mois de janvier. On a mis beaucoup d'ardeurs, d'agressivité en défense. On a bien fait ce qu'il fallait faire. On a eu des moments difficiles, notamment physiquement, mais les solutions sont venues du banc et ça c'est positif. On est à 100% de réussite aux penalties. On a été très efficace aussi sur toutes les infériorités qui sont très importantes. Valentin a fait un très gros match. À l'instar de Mika, de Vincent, de Vidko... Les cadres sont là pour ça et ils l'ont montré contre Paris. Plus on se rapproche du bout, plus le ballon pèse lourd. On va être l'équipe à battre par tout le monde. On n'est pas mal pour la qualification pour la Ligue des champions, mais on n'est très loin du titre."

Valentin Porte (arrière de Montpellier) : "On est qu'à la mi-saison. Il reste de très gros matches. On est très content car c'était compliqué surtout après la défaite contre Toulouse en coupe. Les discours du staff et du capitaine ont su nous remobiliser. Je suis très fier de l'équipe, on a joué à 120%, il ne fallait pas moins ce soir. Cinq points d'avance (sur Nîmes), c'est beaucoup. Ça fait du bien à la tête et au moral. Les fêtes vont être bonnes." 

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Vincent GERARD : 10 arrêts
Nikola PORTNER 

Buteurs
Diego SIMONET : 2/2
Kyllian VILLEMINOT 
Théophile CAUSSE : 2/3
Jonas TRUCHANOVICIUS : 3/6
Aymen TOUMI 
Michaël GUIGOU :  3/4 dt 1/1 pen.
Vid KAVTICNIK : 5/7 dt 4/4 pen.
Baptiste BONNEFOND : 2/2
Jean-Loup FAUSTIN : 3/3
Valentin PORTE : 9/9
Arnaud BINGO 
Benjamin AFGOUR : 1/1
Mohamed SOUSSI : 0/2
Mohamed MAMDOUH : 3/4

Les statistiques de Paris
Gardiens
Rodrigo CORRALES : 1 arrêt
Thierry OMEYER : 5 arrêts

Buteurs
Uwe GENSHEIMER : 2/3 dt 0/1 pen.
Henril MOLLGAARD 
Luka STEPANCIC 
Sander SAGOSEN : 4/7
Benoît KOUNKOUD : 2/4
Nedim REMILI : 7/10
Luc ABALO 
Édouard KEMPF 
Luka KARABATIC : 3/4
Mikkel HANSEN : 7/7 pen.
Daniel NARCISSE 
Jesper NIELSEN 
Nikola KARABATIC : 4/7
Dylan NAHI : 1/2

@PatriciaSports

Les autres résultats de la 13e journée :
Nimes / Aix 25-25
Cesson / Ivry 26-26
Dunkerque / Massy 24-21
Saran / Chambéry 41-33
Toulouse / Nantes 28-34
Tremblay / Saint Raphael 29-30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies