par

Coupe de France : Montpellier en demi-finale !

Avec 10 buts, Vid Kavticnik a été le meilleur joueur de la rencontre. @PatriciaSports
En battant Saint-Raphaël (27-24) au Palais des Sports René-Bougnol, l'équipe de Patrice Canayer rejoint Nantes, Chambéry et le PSG en demi-finale de la Coupe de France.

Montpellier se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de France en écartant Saint-Raphaël au Palais des Sports René-Bougnol. Il a fallu quand même s'armer de patience. Observer, analyser, tester les intervalles tête en avant. Puis s'engouffrer dans les étroites brèches trouvées dans la forteresse varoise. La première période est empruntée. Sur le parquet, Bingo, Caussé, Bonnefond, Afgour, Faustin, Richardson buttent sur la robuste et mobile défense de Saint-Raphaël. Le MHB est gêné par la mise en place de la formation de Joël Da Silva (3-7, 10e). Le moment choisi par Patrice Canayer pour poser son premier temps mort. Le moment, aussi, de faire entrer en jeu Guigou, Fabregas, Truchanovicius, Simonet et Porte sur le terrain. Le MHB se rebiffe mais se heurte à un gardien des grands jours : Mihai Popescu (10 arrêts en première mi-temps). Lynggaard est reçu 6/6 dans le bloc central (6-10, 19e).

Kavticnik sur un nuage

Dans un élan de frénésie, le Palais des Sports s'enflamme. La vivacité de Simonet, la vista de Kavticnik, la puissance de Truchanovicus et l'efficacié de Guigou font monter les décibels d'un chaudron en ébullition. Le MHB remonte à la surface grâce à Truchanovicius puis prend l'avantage pour la première fois de la partie par l'incontournable et inusable Kavticnik (12-11, 29e). En seconde période, Montpellier s'accorde cinq minutes de folie. De la 34e à 39e, les arrières envoient quatre missiles. Résultat : 4-0, 17-14. Gérard se permet d'un arrêt magistral à six mètres sur Caucheteux (38e), Guigou inscrit un but du milieu de terrain (50e) et Vid Kavticnik est tout simplement sur un nuage. Appliqué en défense, monstrueux en attaque, le gaucher polyvalent - dimanche, il a joué à l'aile droite, arrière droit et à la mène -, est bluffant de talent et d'efficacité avec dix réalisations. Assurément l'un de ses meilleurs matches, si ce n'est le meilleur, de la saison. 

Montpellier se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de France et rejoint Nantes, Chambéry et le PSG le week-end du 14 avril.

Vincent Gérard peut danser, Montpellier est en demi-finale ! @PatriciaSports

Patrice Canayer (entraîneur de Montpellier) : "On le savait que ce serait un match difficile contre Saint-Raphaël. On a pris une option en défense qui n'était pas forcément la mieux adaptée. En début de match, on a eu quatre situations faciles et quatre échecs et donc on s'est retrouvé mené. On savait qu'il y aurait un peu de difficulté physique et athlétique de leur côté vu leur match contre Paris. On avait un objectif après la défaite à Paris : une semaine pour se remettre à l'endroit dans trois compétitions différentes. On est toujours en vie. C'est un cycle difficile, on a eu des matches durs, compliqués. Je suis content de cette semaine. Je suis content pour Vidko, j'ai été un peu sévère avec lui après le PSG. Il s'était troué complet. On en a discuté tous les deux. Il fait partie des joueurs cadres et tu as besoin d'eux. Je lui ai dit. Il l'a montré depuis trois matches que c'était un champion. Il a été très précieux. Je suis content pour lui. " 

Joël Da Silva (entraîneur de Saint-Raphaël) : "Oui, il y a forcément des regrets. Je ne savais pas dans quel état on allait aborder ce match après celui de Paris. Je ne suis pas déçu par le contenu, mais déçu par les 12 immanquables. Je savais que Vincent Gérard était quelqu'un de caractère et qu'il n'allait pas rester sur sa prestation de début de match. Je me doutais qu'il allait réagir et qu'il n'allait pas rester sur cette performance. On n'avait pas d'ailier droit. Xavier Barachet nous a dépanné. Je suis quand même content de reproduire un match de qualité. Il nous manque encore cette capacité à marquer dans des situations faciles. On a manqué par moments d'un peu de maîtrise sur des choses assez simples. Montpellier sera champion de France. J'en suis sûr."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Vincent GERARD : 13 arrêts dt 0/2 pen.
Nikola PORTNER 

Buteurs
Diego SIMONET : 3/6
Théophile CAUSSÉ : 1/1
Jonas TRUCHANOVICIUS : 4/5 
Michaël GUIGOU : 4/6
Melvyn RICHARDSON : 2/9
Vid KAVTICNIK : 10/12 dt 4/5 pen.
Baptiste BONNEFOND : 0/2
Jean-Loup FAUSTIN 
Ludovic FABREGAS : 1/1
Valentin PORTE : 2/4
Arnaud BINGO : 0/1
Benjamin AFGOUR : 0/1 
Mohamed SOUSSI 
Mohamed MAMDOUH

 

 

Les statistiques de Saint-Raphaël
Gardiens
Alexandre DEMAILLE : 0/2 pen.
Mihai POPESCU : 16 arrêts dt 1/3 pen.

Buteurs
Geoffroy KRANTZ : 0/1
Xavier BARACHET : 4/8
Lucas HUBERT
Aurélien ABILY : 3/6
Daniel SARMIENTO : 1/3 dt 1/1 pen.
Alexander LYNGGAARD : 6/8
Raphaël CAUCHETEUX : 4/7 dt 1/2 pen.
Alexian TROTTET : 0/1
Nicolas KRAKOWSKI 
Adrien DIPANDA : 2/7
Artsem KARALEK : 4/5
David EPONOUH 
Wissen HMAM 

@PatriciaSports

Les résultats des quarts de finale :
Nantes / Nimes 27-26
Chambéry / Vernon 34-14
Paris / Tremblay 33-21

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies