par

Ligue des champions : Le MHB rugit de plaisir

©PatriciaSports
L'équipe de Patrice Canayer s'offre une première victoire en Ligue des champions face à Rhein-Neckar Löwen (31-26). Un succès qui tombe au meilleur des moments avec le début des matches retour. Et si c'était le déclic ?

Il le fallait et ils l'ont fait. Dans sa quête de première victoire en Ligue des champions et de course à la qualification pour les huitièmes de finale, Montpellier a nettement haussé le niveau, mercredi. Il n'a laissé aucune chance aux Allemands de Rhein-Neckar Löwen, et ce, dès le début de la partie. 

Ce mercredi soir, le MHB réalise l'entame rêvée : des jambes de feu et une envie débordante. Nikola Portner annonce la couleur avec le premier arrêt de la partie. Devant lui, Pettersson et Truchanovicius se dressent en muraille infranchissable. En attaque, Guigou Richardson et Kavticnik terminent le travail (5-1, 8e). Le jeu retrouve une bien belle allure. Kavticnik à la mène, Richardson en artilleur, Porte à l'aile, le côté droit de l'attaque montpelliéraine est animée. Le côté gauche avec Bonnefond et Guigou sont sur la même lancée et c'est le pivot Pettersson qui joue de la puissance pour le premier + 6 de la partie (11-5, 18e). Un fait rare pour le souligner, l'entraîneur de Rhein-Neckar Löwen Nikolaj Jacobsen pose le deuxième temps-mort de son équipe. 

Patrice Canayer en profite pour effectuer les premières rotations dans les dix dernières minutes de la première mi-temps. Mamdouh et Bingo poursuivent sur la même dynamique (13-7, 21e). La Sud de France Arena est en transe.  

 

L'enjeu de la victoire mais surtout un jeu retrouvé !

A la pause, Montpellier est devant sans jamais avoir été mené (16-12). On aurait pu penser à une petite décompression en seconde période, un relâchement qui aurait coûté les deux points. A l'image des deux buts consécutifs de Michaël Guigou, le MHB était bien trop fort mentalement pour ne pas craquer (18-12). Sur une contre-attaque, Jonas Truchanovicius inscrit même le + 8 d'un tir en appui plein de rage (23-15, 39e). Tout comme celui de Valentin Porte (25-17, 42e) et la vista de Vincent Gérard avec un shoot de sa propre zone (26-18, 44e). 

Montpellier est irrésistible. Cette fois, l'équipe de Patrice Canayer n'a pas connu de temps faible à durée indéterminée. Elle s'est appliquée avec des contre-attaques efficaces et un jeu placé bien travaillé. Sur un énième appui ultra-rapide de Kyllian Villeminot, l'imposant pivot Kohlbacher intervient en retard. Le carton rouge est sorti (49e). 

Cette victoire vaut bien plus que deux points. Elle permet de se relancer dans une Ligue des champions où rien est impossible. Le MHB le sait. Le chemin est encore long mais les nuages commencent peu à peu à se dissiper. Et les larges sourires apparaître.

©PatriciaSports

Les réactions d'après-match :

Patrice Canayer (entraîneur du MHB) : "On est très heureux d'avoir gagné. Ça commencait à faire long. C'est une image plus conforme à nortre club. On a effectué un non-match à l'aller. Montpellier a plus joué sur ses valeurs, plus ensemble. On était au pied du mur. Par moments, il y a des équipes qui se réveillent au pied du mur..."

Valentin Porte (capitaine du MHB) : "La semaine dernière était très compliquée. On est sorti la tête basse. Sur la vidéo, c'était criant. On a montré un autre visage pour se rassurer ce soir.  On a montré à Rhein-Neckar Löwen qu'on était meilleur que ça. On a retrouvé une belle équipe de Montpellier, du plaisir et de la combatitivé."

Nikolaj Jacobsen (entraîneur de Rhein-Neckar Löwen) : "Félicitations à Montpellier. La victoire est amplement méritée. On est jamais rentré dans le bon rythme. Si vous ne mettez pas les bons ingrédients en Ligue des champions, vous ne pouvez pas gagner. Montpellier a très bien joué ce match ce soir." 

Jesper Nielsen (pivot de Rhein-Neckar Löwen) : "Félicitations à Montpellier. Je partage l'analyse de notre entraîneur. On n'est pas rentré dans le match et on a couru après le score tout le long. C'est une victoire logique de Montpellier."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Vincent GERARD : 1/10, 1 but
Nikola PORTNER : 7/24 dt 0/1 pen.

Buteurs
Kylian VILLEMINOT : 2/4
Théophile CAUSSE 
Jonas TRUCHANOVICUS : 1/2
Mathieu GREBILLE 
Michaël GUIGOU : 7/8 dt 3/3 pen.
Fredric PETTERSSON : 3/3
Melvyn RICHARDSON : 7/10 dt 0/1 pen.
Vid KAVTICNIK : 1/1
Baptiste BONNEFOND : 3/6
Valentin PORTE : 3/4
Arnaud BINGO : 1/2
Benjamin AFGOUR 
Mohamed SOUSSI : 0/1
Mohamed MAMDOUH : 2/2

Les statistiques de Rhein-Neckar Löwen
Gardiens 
Andreas PALICKA : 9/36 dt 0/2 pen.
Can ADANIR : 0/1 pen.

Buteurs
Andre SCHMID : 2/7
Vladan LIPOVINA : 1/4
Gudjon SIGURDSSON 
Bogdan RADIVOJEVIC : 3/3
Jerry TOLLBRING : 6/8 dt 1/1 pen.
Ilija ABUTOVIC 
Mads MENSAH : 2/3
Steffen FATH : 3/6
Patrick GROETZKI 
Flip TALESKI : 2/3
Gedeon GUARDIOLA : 1/1
Alexander PETERSSON : 0/2
Jesper NIELSEN : 3/3
Jannick KOHLBACHER : 3/3

Les autres matches de la 8e journée : 

Samedi 17.11

Veszprém / Kristianstad 17h30
Kielce / Meshkov Brest 18h
Barcelone / Vardar Skopje 19h

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies