par

Lidl Starligue : Si près, si loin...

©PatriciaSports
A l'occasion du match en retard de la 7e journée de Lidl Starligue à la Sud de France Arena, Montpellier s'est incliné face au PSG (32-24). L'équipe de Patrice Canayer reste toujours sur le podium.

Le coup de sifflet retentit. Les gladiateurs sont dans l'arène de la Sud de France Arena. Après un show d'envergure, place au jeu. Montpellier est bien en place. Il répond aux vélléités parisiennes avec autorité. le premier écart se creuse avec une contre-attaque de l'ailier allemand Gensheimer (2-4, 4e). Truchanovicius réagit rapidement et envoie deux missiles (4-4). Le MHB fait la course derrière mais maintient le cap imposé par les Parisiens. Pettersson égalise à son tour (8-8, 12e). La Sud de France Arena bouilonne mais le milieu de première période est difficile. Le PSG amorce un temps fort ravageur. Nedim Remili termine la belle passe de Mikkel Hansen (8-12, 16e) et Patrice Canayer pose le premier temps-mort de la partie. Montpellier subit encore. C'est au tour de l'arrière gauche Mikkel Hansen de scorer et de conclure la série (7-1). Deuxième temps mort posé. Le MHB est dans le dur (9-16, 22e). Bonnefond et Richardson recollent les morceaux, mais la défense peine à stopper les assauts parisiens. A la pause : 13-20.

Une seconde période de meilleure facture

La seconde période reprend. À l'aile gauche, Grébille trouve la faille face à Omeyer. Derrière, Portner commence à semer le doute dans les têtes parisiennes. Montpellier est de retour dans le match en revant à quatre longueurs grâce à Valentin Porte et Jonas Truchanovicius (17-21, 36e). La défense tient le choc. Le gardien suisse réveille la Sud de France Arena avec un arrêt à bout portant sur Sagosen (38e). Autour d'une défense en 1-5 avec Grébille avancé, le MHB pose plus de problème au PSG. Vincent Gérard se paie Mikkel Hansen sur penalty (43e). Les deux penalties d'affilée de Melvyn Richardson relancent les clameurs dans l'arène. Montpellier n'est plus qu'à trois unités (23-26, 49e). Paris n'arrive plus à trouver de solutions dans la défense bleue avec seulement sept buts en vingt-deux minutes en seconde période. Mais la bande à Melvyn Richardson, une nouvelle fois meilleur buteur du MHB avec 4 buts, perd des ballons en attaque. Le PSG finit par forcer les verrous. 

Avec cette deuxième défaite de la saison en Lidl Starligue, Montpellier reste tout de même sur la troisième marche du podium.

© PatriciaSports

Patrice Canayer (entraîneur du MHB) : "On a une capacité à dégager de l'énergie, une capacité de réaction qui me laisse parfois pantois. Je ne pense pas que c'est une affaire physique. Ce n'est pas non plus une question de motivation. Il faut rendre hommage à Paris qui nous a été supérieur dans l'impact athlétique, la maîtrise... C'est une très belle équipe. Notre deuxième mi-temps a été plus aboutie, on a posé plus de problème. À force de buter, on a manqué de ressources nécessaires dans les dix dernières minutes."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Vincent GERARD : 3/19 dt 2/4 pen.
Nikola PORTNER : 7/23 dt 0/2 pen.
 

Buteurs
Kyllian VILLEMINOT : 1/1
Jonas TRUCHANOVICUS : 4/9
Mathieu GREBILLE : 2/2
Julien BOS
Michaël GUIGOU 
Fredric PETTERSSON : 2/2
Melvyn RICHARDSON : 4/8 dt 2/2 pen.
Vid KAVTICNIK : 4/6 dt 2/3 pen.
Baptiste BONNEFOND : 2/3
Jean-Loup FAUSTIN : 0/1
Valentin PORTE : 3/6
Arnaud BINGO 
Mohamed SOUSSI
Mohamed MAMDOUH : 2/5

Les statistiques de Paris
Gardiens 
Rodrigo CORRALES : 0/7 arrêt dt 0/1 pen.
Thierry OMEYER : 14/31 arrêts dt 1/4 pen.

Buteurs
Uwe GENSHEIMER : 5/6 dt 2/3 pen.
Luka STEPANCIC 
Adama KEITA 
Sander SAGOSEN : 3/8
Benoît KOUNKOUD : 2/4
Henrik TOFT HANSEN : 3/4
Nedim REMILI : 9/12
Luc ABALO : 2/3
Robin DOURTE 
Luka KARABATIC : 2/2
Viran MORROS 
Mikkel HANSEN : 6/10 dt 2/3 pen.
Kim EKDAHL DU RIETZ 
Dylan NAHL 

Prochain match :

MONTPELLIER / TOULOUSE
Quart de finale de la Coupe de la Ligue
Dimanche 12.12 à 20h30
Au Palais des Sports René-Bougnol

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies