par

La Nationale 1 boucle l’année sur une belle tournée

©PatriciaSports
En raison de l’Euro féminin de handball organisé en France conclu par le beau succès des Bleues, les équipes évoluant en niveau national étaient dispensées de compétition officielle à partir du 24 novembre. L'occasion pour la formation de Jérôme Diaz d'effectuer un stage de trois jours intenses.

Trêve internationale oblige, la Natonale 1 ne s'est pourtant pas ménagée depuis le 24 novembre. Le staff a fait le choix de mettre ce temps à profit pour effectuer un travail physique couplé avec du repos pendant deux week-ends. Pour finaliser cette période, Jérôme Diaz avait prévu un programme assez soutenu en intensité physique puisque pas moins de trois matchs étaient prévus en l'espace de trois jours. Le premier "test-match", jeudi 13 décembre, voit les jeunes pousses du MHB se déplacer à l’Usam pour une troisième confrontation depuis la début de la saison et les Nîmois mènent désormais 2-1 puisque les Montpelliérains se sont inclinés sur le plus petit écart 32-31 au terme d’une rencontre très équilibrée et aux nombreux enseignements pour les coachs. 

Trois matchs : deux succès, un revers

Le lendemain, la petite troupe se rend à Toulouse pour affronter celle du club de LNH de Toulouse, le Fenix, premier de sa poule en Nationale 2 avec 8 victoire en autant de rencontres officielles. Les Montpelliérains prennent le score dès l’entame et les rotations permettent de creuser l’écart pour finalement s’imposer sur le score de 38-28.

Une nuit et un entrainement plus tard, le MHB part défier l’AS Union HB, samedi 15 décembre, pensionnaire aussi de Nationale 2. La fatigue et la répétition des efforts commencent à se faire sentir mais sous l’impulsion de Giorgi Tskhovrebadze, les Bleus réussissent à contenir la fougue et l’expérience des locaux pour s’imposer au final 38-31. Le dimanche est consacré au repos. Il s'agit de la dernière semaine de travail pour l’équipe avant de bénéficier de quelques jours de repos... bien mérités.

" Une volonté d'avancer "

Les réactions :

Jérôme DIAZ (coach) : "Les joueurs ont adhéré à ce mini-stage de 3 jours, qui nous a permis de travailler sans la pression des résultats et avec la volonté d’avancer dans l’acquisition des fondamentaux. Cela nous a permis aussi de travailler sur notre capacité à imprimer un rythme dans un match, ce qui nous manque car nous avons beaucoup subi dans cette première partie de saison. Je félicite les joueurs pour leur volonté de travailler ensemble car l’enchainement de 3 matchs en 3 jours n’est pas chose aisée et ils s’en sont acquittés avec beaucoup de détermination et d’application."

Paul-Louis GUIRAUDOU (joueur de l'équipe) : "J’ai trouvé ces 3 jours intéressants pour la cohésion du groupe, ce qui nous a permis de mieux nous connaître au niveau de l’équipe. Même si j’ai vu une différence entre le niveau de N1 et celui de N2, je trouve que l’on a beaucoup progressé collectivement depuis le début de la saison. C’était un bon moment à vivre tous ensemble avant de partir en vacances."

Théo MULLER (joueur de l'équipe) : "C’était assez particulier comme période – pas de matchs officiel, entrainement parfois avec les plus jeunes, parfois avec des entraîneurs en formation fédérale. En général dans ce genre de situation on se déconcentre et cela rend les séances moins prenantes. En revanche, les coachs et l’ensemble de l’équipe ont réussi à rester mobilisés et concentrés sur le travail à fournir. On a pu travailler et apprendre de nouveaux enclenchements et nous avons tous le sentiment d’avoir progressé durant cette trêve. Nous sommes très satisfaits du bilan de ce stage de 3 jours."

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies