par

Ligue des champions : Le MHB s'incline face au Barça

©PatriciaSports
Malgré la défaite face au Barça (36-28) à la Sud de France Arena, l'équipe de Patrice Canayer conserve toutes ses chances de qualification entre ses mains pour les huitièmes de finale. A condition de gagner à Skopje face au Vardar la semaine prochaine.

Le MHB a perdu, dimanche, mais n'a sûrement pas dit son dernier mot. En s'inclinant face au solide FC Barcelone (36-28), les coéquipiers de Valentin Porte devront batailler la semaine prochaine face au Vardar Skopje pour se qualifier en huitièmes de finale. 

Dans ce véritable match de gala, Vincent Gérard démarre par un arrêt sur Duarte. En forme, le gardien écoeure également l'ancien Toulousain Ilic et relance rapide sur Kavticnik qui permet au MHB de mener pour la première fois de la rencontre (3-2, 6e). Mais dans cette première mi-temps, le FC Barcelone est au-dessus. Il est très difficile de se frayer un chemin dans la défense jaune fluo autour de Fabregas. Les visiteurs retrouvent de l'adresse et au plus fort du premier acte, les Catalans s'envoleront à + 6. Arrière droit, Mem est efficace, tout comme les pivots barcelonais avec un 100% à la pause : Fabregas (2/2) et Syprzak (3/3). La mi-temps est sifflée. 

Dix minutes de folie

Il ne fallait pas être en retard pour la seconde période. Les dix premières minutes sont complètement folles. La Sud de France est bouillante. Brûlante car les Montpelliérains mettent le feu. Une horde d'Héraultais déferlent devant le but barcelonais. Valentin Porte fait chavirer le navire de sa patte gauche. Le champion d'Europe revient à un but (19-20, 37e). L'entraîneur du FC Barcelone Xavi Pascual pose un temps mort. Mais la furia montpelliéraine ne s'éteint pas, bien au contraire. Un vacarme assourdissant accompagne l'égalisation de Kavticnik (20-20, 40e). Une gigantesque débauche d'énergie payante qui ramène les Bleus à hauteur de qualification. Mais le rythme s'essouffle un peu lorsque Fabregas inscrit un splendide but, dos tourné. Il s'éteint ensuite quand les ailiers catalans reprennent leurs ailes. Montpellier baisse d'intensité et c'est Barcelone qui reprend la maîtrise du match. 

Montpellier s'incline à la Sud de France Arena mais conserve toutes ses chances de qualification. Le calcul est simple. Pour se espérer continuer dans la plus prestigieuse coupe d'Europe, le tenant du titre a la balle entre ses mains. Il suffit de gagner au Vardar Skopje, assuré de terminer 3e de la poule. En revanche, en cas de défaite, ce sera l'élimination car les deux concurrents Meshkov Brest et Kristianstad se rencontrent. Tout est possible !

©PatriciaSports

Les réactions d'après-match : 

Patrice Canayer (entraîneur du MHB) : "Félicitations à Barcelone pour cette victoire méritée. Il faut se rendre à l'évidence, Barcelone est à un niveau aujourd'hui au-dessus de Montpellier. Pendant un quart d'heure, on a réussi à revenir dans le match avec une grosse débauche d'énergie. Mais pour le moment on n'a pas la compétence pour jouer 60 minutes à cette intensité-là. Le score final ne me préocuppe pas car j'ai essayé de ménager les joueurs en vue de la semaine prochaine. Le plus important dans ce genre de match, c'est de savoir où on veut aller et comment on veut y aller."

Valentin Porte (capitaine du MHB) : "Je suis très fier de ce que montre l'équipe après la trêve. On a manqué une première balle de match. Je tenais à féliciter Barcelone qu'il nous a étouffé d'entrée. C'est une équipe qui fait partie des plus grands d'Europe. On s'est tiré une balle dans le pied avec ce début de match raté. En seconde mi-temps, on a montré un sursaut d'orgueil qui est plus à notre image. Il nous reste une balle de match. Je suis convaincu qu'on a les ressources pour vraiment y croire et montrer certaines choses à tous ceux qui n'ont pas cru en nous. 

Xavi Pascual (entraîneur de Barcelone) : "On a fait un très bon match. En première mi-temps, on a très bien joué. En début de seconde période, on a connu quelques difficultés, notamment en défense. C'était important pour nous d'avoir pu reprendre l'avantage. Nous sommes contents de la qualification obtenue ici à Montpellier. C'est important pour nous de jouer ici, dans cette arène avec cette formidable ambiance.".

Ludovic Fabregas (pivot de Barcelone) : "Montpellier voulait décrocher son billet de qualification pour les huitièmes de finale et nous, on voulait se qualifier directement en quart de finale en validant cette premiere place. C'est chose faite et on très heureux d'avoir pu se qualifier. Montpellier nous a poussé à élever notre niveau de jeu. On remercie Montpellier, ses dirigeants et l'organisation qui a été mise en place pour nous accueillir.

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Vincent GERARD : 15/51 dt 1/4 pen.
Nikola PORTNER

Buteurs
Kyllian VILLEMINOT : 2/3
Théophile CAUSSE : 1/2
Jonas TRUCHANOVICUS : 2/5
Mathieu GREBILLE : 2/3
Julien BOS 
Michaël GUIGOU : 2/2
Fredric PETTERSSON : 4/5
Melvyn RICHARDSON : 6/9 dt 3/3 pen.
Vid KAVTICNIK : 4/7
Baptiste BONNEFOND : 0/2
Jean-Loup FAUSTIN 
Valentin PORTE : 2/5
Benjamin AFGOUR : 2/3
Mohamed SOUSSI : 1/2

Les statistiques de Barcelone
Gardiens 
Gonzalo PEREZ DE VARGAS : 9/31 arrêts dt 0/3 pen.
Kévin MOLLER : 5/11 arrêts

Buteurs
Victor TOMAS : 1/2
Raul ENTRERRIOS : 2/3
Bredekjaer ANDERSSON 
Aitor ARINO : 2/4
Timothey N'GUESSAN : 3/5
Aleix GOMEZ : 8/9 dt 2/2 pen.
Kamil SYPRZAK : 4/4
Thiagus GONCALVES 
Jure DOLENEC : 1/2
Dika MEM : 6/9
Gilberto DUARTE : 2/5
Nemanja ILIC : 1/2
Aron PALMARSSON : 2/5
Ludovic FABREGAS : 4/5

Les autres résultats de la 13e journée : 

Rhein-Neckar Löwen / Kielce 30-29
Kristianstad / Vardar Skopje 30-32
Veszprèm / Meshkov Brest 28-20
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies