par

Lidl Starligue : Le MHB roi dans son arène

©Patriciasports
En s'imposant face à Nantes dans le money time (26-25), Montpellier prend une option sur la deuxième place. à deux journées de la fin de la saison.

Les lumières brillent. Le public de la Sud de France Arena est bouillant pour accueillir le choc de cette 24e journée. Plus qu'une certaine finale, c'est le champion et le vice-champion d'Europe sur le parquet. Et jeudi soir, c'est le MHB qui envoie valser le "H" (26-25) comme l'an passé à quatre jours prêts. La deuxième place acquise avec un petit matelas de deux points sur Chambéry, quatre sur son adversaire d'un soir. 

Mais que ce fut compliqué, la bataille promise a eu lieu dès l'entame. Après quatre échecs au tir et un Vincent Gérard qui tient la baraque (4 arrêts en 9 minutes), le MHB redresse la barre et c'est Valentin Porte en bon capitaine qui montre la voie. Théophile Caussé, le virevoltant ailier droit trouve enfin le chemin des filets au bon moment et Mohamed Soussi dévoile toute sa rage sur un missile lancé de la base arrière (6-3, 13e). Quant à Vincent Gérard, il contraint Thierry Anti à poser son premier temps mort (18e) suite à une perte de balle nantaise et un tir de Vincent Gérard qui fait mouche à plus de 50 mètres. Le gardien du MHB crève l'écran avec 7 arrêts en 11 tentatives du "H" (soit 64%). 

Mais la série s'essouffle un peu lorsque les imprécisions se montrent trop nombreuses. Après le plus gros écart du match (8-4), Nantes revient à hauteur. C'est au tour de Patrice Canayer de déposer la petite plaquette verte du temps mort sur la table du jury. Montpellier est à égalité à la pause : 12-12.  

Un money time insoutenable

À la reprise de la seconde période, le MHB relance la machine. Vincent Gérard, toujours lui, permet à Montpellier de tenir le navire à flot. Dix arrêts en 38 minutes et un arrêt sur penalty face à Balaguer (41e). Jeudi soir, on a vu Valentin Porte s'énerver et mettre deux pralines d'affilée de sa patte gauche : 16-14 (39e), Kyllian Villeminot avoir des responsabilités à la mène, Mamdouh batailler dans le bloc central, Grébille défendre en poste avancé dans la 5-1 et, surtout, une envie évidente de tous les joueurs d'arriver à bout du "H". Sur le banc, Truchanovicius, Richardson et Guigou, déjà apparu en première période, entrent en piste pour le dernier quart d'heure de jeu. Nantes revire en tête au tableau d'affichage. En bon capitaine, Valentin Porte récupère un ballon qui transmet dans la foulée à Mohamed Soussi qui inscrit le but qui remet le MHB devant (23-22, 54e). Le dénouement est loin d'être décidé. Le suspense monte d'un cran dans le money time. Vincent Gérard encore lui, confirme son influence sur la rencontre. Fredric Pettersson concrétise le + 2 (25-23, 58e). Vid Kavticnik ne se manque pas (26-24). Le match est tendu jusqu'au bout mais c'est les Montpelliérains résistent.

Au coup de sifflet final, le MHB respire et grâce à sa superbe victoire, il se hisse à la place de dauphin derrière le PSG. Il reste deux rencontres pour confirmer cette place en Ligue des champions dont la dernière est au Palais des Sports René-Bougnol face à Pontault le 6 juin. 

©PatriciaSports

Les réactions d'après-match : 

Patrice Canayer (entraîneur du MHB) : "Mathématiquement, Nîmes ne peut plus revenir sur nous. On peut finir derrière Nantes car ils ont le goal average sur nous. Chambéry est à deux points. Il nous reste des rencontres intéressantes à jouer. On a assisté à un match de très haut niveau. Il y a eu deux scenarii. Jusqu'à la 18e minute, on a été très dominateur à +4. On jouait très bien. Je me suis appuyé sur le temps mort de Thierry pour effectuer des rotations qui étaient plus ou moins prévues. Puis le match a basculé dans un autre scénario. Plus serré. Depuis trois matchs, on fait preuve de beaucoup de caractère et l'état d'esprit est très bon. C'est bien que tout le monde soit mobilisé pour permettre au MHB de jouer en Ligue des champions l'an prochain. Le mérite en revient aux joueurs."

Thierry Anti (entraîneur de Nantes) : "C'est dur car je pense qu'on a fait le maximum avec les joueurs dont on disposait. On méritait de ramener un point. On pouvait peut-être joué quelque chose sur deux ou trois actions en fin de match, mais Montpellier les a mieux joués que nous. Dans les cinq dernières minutes,  on a eu deux fois la balle de + 2. C'est dommage, je n'ai pas grand-chose à reprocher à mes joeuurs. Il fallait qu'on soit parfait. On n'était pas loin. C'était un match de fin de saison acharné. On fait une croix sur la deuxième place."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Vincent GERARD : 13/38 arrêts dt 1/3 pen.
Nikola PORTNER 

Buteurs
Kyllian VILLEMINOT : 2/2
Théophile CAUSSE : 1/4
Jonas TRUCHANOVICIUS : 0/2
Mathieu GREBILLE : 0/1
Julien BOS : 1/1
Michaël GUIGOU : 2/3
Fredric PETTERSSON : 3/3
Melvyn RICHARDSON : 2/3 dt 0/1 pen.
Vid KAVTICNIK : 4/4 pen.
Jean-Loup FAUSTIN : 1/1
Valentin PORTE : 5/8
Benjamin AFGOUR 
Mohamed SOUSSI : 2/6
Mohamed MAMDOUH : 2/4

Les statistiques de Nantes
Gardiens 
Kévin BONNEFOI : 12/34 dt 0/2 pen.
Arnaud SIFFERT : 0/2 pen.

Buteurs
Romain LAGARDE : 2/3
Florian DELECROIX : 2/5
Olivier NYOKAS : 1/6
Romaric GUILLO 
Nicolas CLAIRE : 3/7
Lucien AUFFRET
Dragan PECHMALBEC : 3/4
Nicolas TOURNAT : 4/6
Julian EMONET 
Kiril LAZAROV : 4/7
Romeu BALAGUER : 5/7 dt 2/3 pen.
Edson IMARE
Baptiste DAMATRIN : 1/1

Les résultats de la 24e journée :Aix / Cesson à 20h
Istres / Pontault 28-27
Chambéry / Toulouse 35-27
Ivry / Saint Raphaël 31-34
Tremblay / Dunkerque 33-29
Aix / Cesson-Rennes 33-21
Paris / Nîmes 41-29

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies