par

Ligue des champions : Le MHB plus fort que Veszprém

©Patriciasports
En parfaite maîtrise, l'équipe de Patrice Canayer s'est imposée face à Veszprém (23-18) au Palais des Sports René-Bougnol. Une deuxième victoire en trois matchs qui la hisse à la troisième place de la poule derrière Kiel et le Vardar Skopje.

Non, ce nest pas un exploit. Pas forcément favori sur la feuille de match, le MHB a joué un match de champion dans une Ligue de plus en plus prestigieuse. Dimanche soir, Montpellier a été impressionnant de maîtrise et de contrôle. 

Il ne fallait pas rater le premier quart d'heure. L'intensité est là. L'ambiance, aussi. Les 80 supporters hongrois s'époumonent. Les tambours résonnent, même le Père Noël est présent parmi le "mur" rouge de Veszprém. Sur le parquet, les gardiens sont en réussite. Marin Sego donne le ton en arrêtant le premier tir sur l'imposant pivot Blaz Blagotinsek. Dans la foulée, le portier hongrois Vladimir Cupara stoppe un penalty de Descat (6e). Marin Sego répond sur le penalty de Nenadic. Le match est lancé. La partie est engagée. Les géants de Veszprém agitent leurs bras et la muraille se met en place. La soirée s'anime lorsque deux joueurs hongrois se font exclure à quelques secondes d'intervalle (19e). Une double supériorité que Julien Bos profite pour inscrire deux buts et Melvyn Richardson pour creuser le premier écart du match : 8-6 (20e). Dans les cages, Marin Sego continue d'énerver les attaquants visiteurs notamment les pivots Blagotinsek et Nilsson. Montpellier est fort. Surtout en défense. Après 25 minutes de jeu, Veszprém n'a mis que six petits buts. Duarte et Grébille font un travail remarquable dans le bloc central. Ce dernier inscrit même une sublime roucoulette pour donner le + 4 (10-6). 

Sego éteint Veszprém

Les coéquipiers de Kentin Mahé recollent petit à petit au score avec un très beau smash de Nilsson suite à un arrêt de Sego (28e), une défense plus rapprochée et plus compacte. Surprenant, l'entraîneur hongrois pose son deuxième temps mort à trente secondes de la pause. la mi-temps est sifflée, le MHB mène : 11-10. 

Face au jeu lent de Veszprém, Montpellier procède par attaques placées qui font mouche la plupart du temps lorsque Melvyn Richardson s'étend de tout son long. Avec deux buts coup sur coup ainsi que celui de Soussi, Montpellier maîtrise littéralement la rencontre (16-12). Poussé pas un Palais des Sports René-Bougnol en fusion, le MHB ne faiblit pas et porte même son avance à + 5 (18-13, 45e). Marin Sego se plaît à faire rugir le chaudron à chaque arrêt. Vesprém revient à trois longueurs avec un penalty de Mahé (18-15, 50e). 

Le MHB s'active en défense, les décisions arbitrales sont parfois limites. Serein et en confiance, Montpellier déroule et joue à l'expérience. Il appréhende le money time de la meilleure des manières : 20-16. Plus de suspense, c'est avec un contrôle dans faille même si le retour de Veszprém en fait grimacer quelques uns (20-18). Marin Sego gagne son duel avec Gasper Marguc (58e). Il donne le coup de grâce en écoeurant une dernière fois Manaskov à bout portant dans la dernière minute. 

Toute la salle est debout à deux minutes de la fin. Montpellier est irresistible. Une belle deuxième victoire en Ligue des champions ! 

©PatriciaSports

Les réactions d'après-match : 

Patrice CANAYER (entraîneur du MHB) : "Veszprém, c'est un grand classique du handball européen. On a effectué un très grand match que ce soit sur le plan physique ou tactique. Le public a pu assister à un très bon match de Ligue des champions."

Valentin PORTE (capitaine du MHB) : "Je suis très fier de l'équipe, on avait très bien préparé ce match. Veszprém, c'est l'une des meilleurs équipes au monde. Un grand défi nous attendait. Quelque chose se crée dans cette équipe, on défend ensemble, il y a des sourires et cette victoire fait du bien à tout le monde. C'est une victoire collective, on remercie Marin Sego pour sa prestation mais c'est toute la défense qui a été très costaude. C'est une victoire collective. Depuis quatre à cinq matchs, on réussit à gagner." 

David DAVIS (entraîneur de Veszprém) : "La première mi-temps, c'était comme on s'y attendait, on était dans le match. En seconde, on n'a pas été bons. Sego a fait 50% d'arrêts et on a raté trop d'occasions franches."

Dragan GAJIC (ailier de Veszprém) : "Félicitations à Montpellier. On n'a pas été bons. Sego a été excellent, il faut qu'on travaille. C'est un mauvais match."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Marin SEGO : 19/37 arrêts dt 0/3 pen.
Kévin BONNEFOI : 0/1 pen.

Buteurs
Paul-Louis GUIRAUDOU 
Diego SIMONET : 0/3
Kyllian VILLEMINOT : 0/1
Hugo DESCAT : 3/6 dt 1/2 pen.
Mathieu GREBILLE : 2/2
Julien BOS : 2/2
Marco MENGON 
Fredric PETTERSSON : 3/5
Melvyn RICHARDSON : 8/12 dt 1/1 pen.
Valentin PORTE : 1/3
Yanis LENNE 
Benjamin AFGOUR : 0/1
Mohamed SOUSSI : 1/2
Gilberto DUARTE : 3/5

Les statistiques de Veszprém
Gardiens 
Marton SZEKELY : 0/1 pen.
Vladimir CUPARA : 13/35 arrêts dt 1/2 pen.

Buteurs
Dejan MANASKOV : 0/2
Omar YAHIA : 0/1
Robin TÖNNESEN : 0/3
Dragan GAJIC 
Andreas NILSSON : 3/7
Gasper MARGUC :  0/2
Rasmus LAUGE SCHMIDT : 2/4
Manuel STRLEK : 1/2
Mirsad TERZIC 
Blaz BLAGOTINSEK : 1/3
Petar NENADIC : 4/7 dt 1/2 pen.
Kentin MAHÉ : 5/5 dt 4/4 pen.
Borut MACKOVSEK 
Vuko BOROZAN : 2/4

Les résultats de la 3e journée : 
Porto / Kielce 33-30
Zaporozhye / Vardar 30-31
Kiel / Meshkov Brest 31-23

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies