par

Ligue des champions : Le MHB méritait mieux contre Kiel

©Patriciasports
L'équipe de Patrice Canayer s'incline dans les cinq dernières minutes face à Kiel (30-33) dans une Sud de France Arena bouillante. Le MHB reste 3e de la poule.

Si proche et à la fois si loin. Montpellier a soufflé le show mais aussi le froid dans une Sud de France Arena captivée par l'intentité de la 5e journée de Ligue des champions. Le MHB avait la balle de + 4 à quatorze mintes de la fin et Kiel complètement désorienté. Rageant.  

Pour retracer le fil de la rencontre, le début de match est compliqué. Des tirs approximatifs, des pertes de balles, Montpellier est vite asphyxié par le jeu placé de Kiel et la puissance des arrières Reinkind et Nilsson (0-3, 5e). Patrice Canayer pose son premier temps-mort dans la foulée. Valentin Porte montre l'exemple en se faufilant dans la muraille blanche et marque le premier but montpelliérain. Le combat est lancé. Quelques gentilles gifles distribuées dans le bloc central à l'image de Mathieu Grébille sonné pendant quelques secondes. En l'absence de Lenne, Richardson et de Duarte, c'est Truchanovicius et Porte qui sont les plus remuants en attaque avec l'intégralité des buts (5-7, 10e). Le MHB a du mal à trouver des solutions dans le secteur offensif. Giorgi Tskhovrebadze et Julien Bos se partagent l'aile droite. 

Avec deux buts du demi-centre Duvnjak, Montpellier est au plus mal (7-13, 20e). Mais Simonet, Bos et Truchanovicius ne l'entendent pas de cette oreille et s'appliquent dans la finition. Dans les cages, Kévin Bonnefoi remplace Marin Sego. Arrêt. La Sud de France Arena se réveille. Elle crie lorsque Valentin Porte permet de conclure une superbe série de 4-0 (11-13). 

Un magnifique temps fort puis un terrible temps faible

Hugo Descat ne manque pas son penalty face à Quenstedt (26e), Jonas Truchanovicius ne rate pas la mire et le MHB revient à une unité (13-14). Le money time de la première période s'emballe. L'intensité monte d'un cran. Dans les travées, on se met à y croire. Surtout après ce magnifique kung-fu de 40 mètres entre Soussi et Porte à trois secondes de la fin de la première période. À la pause, le MHB est en embuscade : 16-17.
La seconde reprend sur le même rythme, Kévin Bonnefoi se paie un arrêt à bout portant sur l'ailier Ekberg. La Sud de France Arena s'embrase lorsque Hugo Descat égalise (38e). Sur l'action précédente, Bonnefoi, toujours lui, donne son corps et sa tête à l'équipe sur un shoot de Nilsson. Kiel pose son temps-mort car les locaux défendent fort et Descat envoie Montpellier sur orbite avec trois buts d'affilée (22-20, 40e). La folie. Que dire de la 44e minute où on reprend les mêmes hommes et on recommence. Le bloc défensif bouge bien autour de Grébille et Truchanovicius relayé par Soussi et Pettersson. Bonnefoi se lèche les babines et à la finition Descat se régale (24-21) tout comme Valentin Porte (25-22). Jonas Truchanovicius a la balle du + 4 mais il se met à la faute. Kiel revient à l'énergie (25-25, 50e) puis passe devant. Terrible temps faible. Avec ses attaques placées, les Allemands reprennent le contrôle. Nilsson encore lui varie et ses shoots et fait mouche. 

Le MHB ne lâche rien mais doit s'incliner dans le money time. Une superbe prestation avant la trêve internationale. 

©PatriciaSports

Les réactions d'après-match :

Patrice CANAYER (entraîneur du MHB) : "Félicitations à l'équipe de Kiel pour cette victoire. Ma réaction est celle de frustration par rapport à la prestation. On a été par moments conquérants et par moments en dedans. On est capables de hisser le niveau vers d'excellentes choses et des fois insuffistantes. Il faut qu'on travaille sur la régularité et sur l'efficacité maximale à tous les niveaux."

Valentin PORTE (capitaine du MHB) : "Félicitations à eux. ils n'ont jamais paniqué. Ils sont allés chercher la victoire À 25-22, balle de 26-22, je sentais bien ce match. Encore une fois, quand on laisse une équipe de très haut niveau en vie, on se fait punir derrière."

Filip JICHA (entraîneur de Kiel) : "Je suis fier de cette équipe, on a montré de belles choses ce soir face à une belle équipe de Montpellier. Ce n'est jamais facile de s'imposer ici."

Lukas NILSSON (arrière de Kiel) : "Nous avons de bonnes sensations en ce moment et c'est super d'avoir gagné à Montpellier. Maintenant, il faut continuer comme ça les prochains matchs."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Marin SEGO : 1/14 arrêt dt 0/1 pen. 
Kévin BONNEFOI : 12/31 arrêts
Nikola PORTNER

Buteurs
Diego SIMONET : 3/6
Kyllian VILLEMINOT : 1/2
Jonas TRUCHANOVICIUS : 5/6
Hugo DESCAT : 8/12 dt 3/3 pen.
Mathieu GREBILLE : 0/2
Giorgi TSKHOVREBADZE
Julien BOS : 2/4
Marco MENGON
Fredric PETTERSSON
Valentin PORTE : 7/10
Benjamin AFGOUR : 1/2
Mohamed SOUSSI : 3/4

Les statistiques de Kiel
Gardiens 
Niklas LANDIN : 5/11 arrêts dt 0/1 pen.
Dario QUENSTEDT : 8/32 arrêts dt 0/2 pen.

Buteurs
Domagoj DUVNJAK : 4/7
Harald REINKIND : 5/10
Magnus LANDIN 
Thorgeir KRISTJANSSON 
Patrick WIENCEK 
Niclas EKBERG : 4/5 dt 1/1 pen.
Ole RAHMEL : 0/2
Rune DAHMKE : 2/2
Miha ZARABEC 
Pavel HORAK 
Nikola BILYK : 2/4
Hendrik PEKELER : 5/5
Lukas NILSSON : 11/14

Les autres résultats de la 5e journée :
Porto/ Zaporozhye 35-35
Meshkov Brest/ Kielce 27-31
Veszprém/ Vardar 39-30

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies