par

Lidl Starligue : Une défaite avant les fêtes

©PatriciaSports
L'équipe de Patrice Canayer s'incline en toute fin de match face à Nantes (28-29) au Palais des Sports René-Bougnol. Elle reste à deux points de la deuxième place. Place aux vacances avec un beau programme qui attend tout le MHB en 2020.

La magie de Noël n'a pas frappé à Bougnol, cinq jours avant le début des traditionnelles fêtes de fin d'année. Cette fois, le dress code n'était pas le rouge ni le blanc mais le bleu du Montpellier Handball. Ce n'était pas le Père Noël mais les lutins du MHB, encadrés par le capitaine Valentin Porte. Montpellier voit s'échapper deux points et même ce petit point en fin de match après avoir raté l'égalisation.

Le choc de cette 13e journée démarre fort. Mathieu Grébille pose le premier tampon sur le talentueux Aymeric Minne (4e), Fredric Pettersson sort avec Alain Carmand et le front ensanglanté (9e).Le combat est lancé. D'un point de vue technique, la balle chaffe peut-être un peu. En quatre minutes, le MHB perd deux ballons, le "H", trois pertes de balles. Les minutes défilent et les enchaînements sont de plus en plus fluides. Descat, Truchanovicius et Grébille fusillent Dumoulin. Le premier écart est creusé : 6-4 (12e). En défense, les locaux sont intraitables, à l'image de la dernière journée à Toulouse. La 6-0 fait son effet, les jambes sont mobiles, les mains agitées. Le but de Hugo Descat (10-7, 19e) déclenche le premier temps-mort des visiteurs. Les rotations s'effectuent, Soussi, Villeminot, Grébille (en attaque), Richardson, Afgour entrent en jeu. Après un petit moment de flottement, la qualité reste la même des deux côtés du parquet.

 

Tout près de l'égalisation...

Quand le jeu flanche, on peut compter sur Marin Sego, jusque-là discret. Le gardien met en échec Rivera sur penalty (24e). La fin de première mi-temps s'équilibre pour se terminer à 15-15. Nantes redémarre peid au plancher. Descat est refroidi sur un penalty par l'imposant Nielsen. Porte enfonce les intervalles et gagne ses duels, Truchanovicius donne de l'air au MHB en faisant parler sa puissance (19-18, 40e). Dans la foulée, et en l'espace de moins de deux minutes, Montpellier se fait punir par un Nantes réaliste : 19-21 (42e). Tout est à refaire. Patrice Canayer pose un temps-mort. Ça se complique encore avec une nouvelle perte de balle : 20-24 (45e). Sur une charge sur Villeminot, Buric écope d'un carton rouge.

Le public rugit à l'entrée du money time lorsque Soussi fait trembler les filets et permet à Montpellier de revenir à une unité (25-26, 53e). Même son pour Valentin Porte (27-28, 55e). Kévin Bonnefoi fait l'arrêt qu'il faut. Les "allez, allez, Montpellier" résonne, mais une perte de balle et le penalty manqué de Villeminot douchent les esprits. Richardson trouve l'intervalle (28-29). Temps-mort pour Nantes (59e). Grébille manque l'égalisation sur son aile. La dernière défense est bonne mais il manque une poignée de secondes pour enclencher une attaque.

Montpellier perd dans le money time après une rencontre de haute intensité. Place à la trêve et les fêtes de fin d'année avant de repartir plus fort en 2020.
 

©PatriciaSports

Les réactions d'après-match :

Patrice CANAYER (entraîneur du MHB) : "Il a manqué plus que l'écart au score. Il est d'un but. Il nous a manqué beaucoup de choses ce soir. C'est une vraie déception. Elle est sur les comportements, sur ce que l'on a dégagé sur ce match. On l'a pourtant bien préparé, c'était chez nous, avec un enjeu important. On a été fébriles, tendus. Je n'ai pas aimé. On était sur une bonne série. On a des difficulté à franchir un certain cap. On manque de confiance à l'image de Richardson ou de Villeminot. Quand on se libère, on est capables de faire de belles choses face aux meilleurs européens. Maintenant, il faut que certains joueurs assument leur statut. On a vu une équipe trop timorée, en-dedans. On n'a pas joué comme un favori. Les deux derniers matchs sont à l'image de notre première partie de saison."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Marin SEGO : 4/21 arrêts dt 1/2 pen.
Kévin BONNEFOI : 3/14 arrêts dt 0/1 pen.

Buteurs
Paul-Louis GUIRAUDOU
Diego SIMONET : 3/4
Kyllian VILLEMINOT : 4/5 dt 2/3 pen.
Jonas TRUCHANOVICIUS : 2/4
Hugo DESCAT : 3/4 dt 1/2 pen.
Mathieu GREBILLE : 3/4
Giorgi TSKHOVREBADZE
Julien BOS : 1/3
Fredric PETTERSSON
Melvyn RICHARDSON : 2/8
Valentin PORTE : 2/4
Yanis LENNE : 3/4
Benjamin AFGOUR : 2/3
Mohamed SOUSSI : 3/5

Les statistiques de Nantes
Gardiens 
Cyril DUMOULIN : 4/16 arrêts dt 0/1 pen.
Emil NIELSEN : 11/26 arrêts dt 2/4 pen.

Buteurs
Antonio GARCIA
Rok OVNICEK : 2/2
Benjamin BURIC : 1/1
Olivier NYOKAS : 1/4
Valero RIVERA : 6/9 dt 1/2 pen.
Alexandre CAVALCANTI : 2/3
Sebastian AUGUSTINUSSEN : 2/3
Dragan PECHMALBEC : 2/2
Nicolas TOURNAT : 5/5
Rock FELIHO
Julian EMONET 
Aymeric MINNE : 3/6
Kiril LAZAROV : 5/6 dt 1/1 pen.
Alex MORAN

Les résultats de la 13e journée : 
Chartres / Toulouse 24-30
Créteil /  Ivry 27-24
Saint-Raphaël / Nîmes 30-27
Paris / Dunkerque 36-25
Chambéry / Istres 29-23
Aix/ Tremblay 28-26

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies