par

EHF European League : Qualification pour le MHB !

©PatriciaSports
Montpellier se qualifie pour le tour principal de l'European League grâce à son succès face à Skjern au Palais des Sports René-Bougnol (33-29, aller : 30-31). Un vrai match de coupe d'Europe qui se termine de la meilleure des façons.

Le MHB tient sa revanche. Et sa qualification. Une semaine après la courte défaite d'un but au match aller à Skjern (30-31), le MHB était bien décidé à laver l'affront et se qualifier avec la manière. C'est désormais chose faite avec un match retour au parfum européen qui n'a certainement pas déplu le millier de spectateurs présents à Bougnol (33-29). 

Cette fois, les Montpelliérains débutent la rencontre autrement que le match aller au Danemark. Il ne fallait pas arriver en retard ce mardi soir. Borges lève les bras de rage après un contre sur un tir à la hanche de Konradsson, Porte met un énorme tampon à Stenbacken et le pivot danois Tidemand est contraint, déjà, de changer son maillot déchiré. On joue à peine la 3e minute. Dans les cages, Bonnefoi est chaud bouillant avec trois arrêts. Duarte s'attèle aux tâches défensives et aux montées de balle tandis que Simonet n'a la tête qu'aux tâches offensives. Trois joueurs se montrent percutants dans le camps danois :  avec trois buts chacun, Bataille, Descat et Simonet sont intraitables (9-6, 12e). Bonnefoi poursuit son quart d'heure XXL avec de nouveaux arrêts. Six au quart d'heure de jeu pour une réussite à 46%. 

Bien décidé à marquer les esprits, Montpellier ne relâche pas l'étreinte et finit par s'envoler (12-7, 17e).  

Un vrai match de coupe d'Europe

Au poste de pivot et d'arrière droit, Jonas Truchanovicius et Melvyn Richardson sont les premières rotations et remplacent Alexis Borges et Valentin Porte (20e). Le plus gros écart de ce premier acte ne grimpera pas plus de cinq buts. Les Danois passent la vitesse supérieure et profitent de quelques pertes de balle locales pour revenir à deux petits buts à la pause. Sur les 17 buts inscrits, 14 l'ont été par les droitiers dans cette première période. 

Au retour des vestiaires, les gauchers passent à l'offensive : quatre buts pour Porte et Lenne. Sego a remplacé Bonnefoi dans les cages. Simonet porte le score à + 4 (23-19) mais Skjern trouve à chaque fois les ressources pour revenir (23-21, 40e). Le combat est intense. Le portier visiteur met en échec Yanis Lenne sur le côté droit mais Valentin Porte, altruiste, inscrit un lob astucieux qui fait garder l'avantage (25-22, 44e). Skjern revient au forceps (26-25, 49e). Pellas a remplacé Descat, Richardson est revenu sur le parquet. Villeminot est également entré en jeu. Montpellier souffre mais reste en tête, même lorsque les visiteurs reviennent à un but dans le money time (29-28, 55e). Sego est à la parade et Bataille peut exulter sur son troisième but (31-28, 56e).

La fin de match est électrique mais Montpellier maîtrise les ultimes minutes. La qualification est acquise ! C'était l'objectif du match retour. Une bien belle soirée avec un superbe match de handball. 

©PatriciaSports

Les réactions d'après-match :

Patrice CANAYER (entraîneur du MHB) : "Le dernier match que l'on aurait dû jouer, c'était un match de huitième de finale de Ligue des champions (Flensburg). On s'est retrouvé sept mois après avec un match pour se qualifier en EHF European League. Pour nous, c'est une grosse pression. On est très contents de pouvoir continuer à jouer deux fois par semaine. Je savais que ça allait être difficile. Reprendre la compétition par des matchs décisifs quand on l'a arrêtée avec autant de temps... Tu as beau avoir fait des matchs de préparation, heureusement qu'on les a faits. Ces matchs-là sont très difficiles à aborder surtout quand tu n'as pas fait de compétition de ce genre pendant sept mois. La qualification est méritée, je suis très heureux pour le club et les joueurs."

Kévin BONNEFOI (gardien du MHB) : "On est très contents de poursuivre la compétition. C'était un objectif du club de passer ce tour préliminaire. Ce n'était pas facile avec le contexte, de jouer là-bas, on a perdu l'aller que d'un but. Sur ce match-là, on avait à coeur de leur montrer que c'était nous qui allons passer et pas eux. On a très bien commencé et puis on a eu une baisse de régime en fin de première mi-temps où on leur donne carrément les ballons. On aurait pu leur mettre la tête sous l'eau dès la première mi-temps. Ça fait du bien de jouer ce genre de match, ça fait longtemps que les émotions n'étaient pas là."

Les statistiques de Montpellier
Gardiens 
Marin SEGO : 9/23 arrêts dt 0/1 pen.
Kévin BONNEFOI : 6/19 arrêts dt 0/2 pen.

Buteurs
Paul Louis GUIRAUDOU 
Diego SIMONET : 5/6
Kyllian VILLEMINOT 
Jonas TRUCHANOVICIUS : 0/1
Hugo DESCAT : 7/11 dt 3/4 pen.
Lucas PELLAS : 2/2 dt 1/1 pen.
Giorgi TSKHOVREBADZE
Julien BOS 
Benjamin BATAILLE : 4/7
Melvyn RICHARDSON : 3/6
Alexis BORGES : 2/3
Valentin PORTE : 5/6
Yanis LENNE : 3/4
Gilberto DUARTE : 2/4

Les statistiques de Skjern
Gardiens 
Robin PAULSEN : 0/6 dt 0/1 pen.
Svend RUGHAVE: 8/33 arrêts dt 0/3 pen.

Buteurs
Oliver NORLYK 
Jonas TIDEMAND: 6/8
Eggert MAGNUSSEN : 6/6 dt 3/3 pen.
Elvar JONSSON : 5/11
Jesper KONRADSSON : 1/6
Jonathan STENBACKEN : 3/3
René-Toft RASMUSSEN : 3/3
Kasper SONDERGAARD  
Jorgen RASMUSSEN : 1/1
Niklas KRISTENSEN 
Elvind TANGEN : 4/13
Oliver REFSGAARD : 3/3

Prochain match

Nîmes / Montpellier
J3 – Lidl Starligue
Mercredi 7 octobre à 20h30
Au Parnasse

>> Sur beIN SPORTS 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies