par

Yanis LENNE : « Je veux tout gagner avec Montpellier »

MHB / @PatriciaSports
Yanis Lenne, ailier droit du Montpellier Handball depuis deux ans, auteur de 105 buts en Lidl Starligue cette saison, vient de prolonger son contrat avec le MHB jusqu’en 2024. Ancien barcelonais et grand frère d’Arthur Lenne, Yanis a souhaité s’inscrire dans la durée avec le MHB. Interview exclusive.

Pourquoi as-tu eu envie de prolonger l’aventure avec Montpellier ?
Quand je suis arrivé à Montpellier il y a deux ans, mon discours c’était de m’inscrire sur le long terme avec le MHB. Je pense que les ambitions du club correspondent avec mes ambitions personnelles. J’ai envie de jouer la Ligue des Champions et Montpellier doit jouer cette compétition. Le fonctionnement du club me correspond parfaitement, il est basé sur la rigueur, le travail, l’engagement et les résultats. Je me suis réellement senti très rapidement investi dans le projet du club et pour moi ce n’est que du positif de pouvoir prolonger ici.

Tu t’inscris dans la durée en prolongeant ton contrat, mais d’autres joueurs vont nous quitter. Comment vois-tu la saison qui arrive ?
Il y a d’autres joueurs qui vont quitter le club, comme chaque année dans tous les clubs. J’ai confiance au MHB au niveau du recrutement. On est déjà au courant de quelques joueurs qui vont rejoindre l’équipe notamment Marko Panic qui est un très bon arrière droit. Karl Wallinius, il vient du même club que Lucas Pellas et il nous en a beaucoup parlé. Je sais que le club a de l’ambition et des beaux projets pour l’avenir donc je suis confiant. Je sais que l’objectif est de jouer la Ligue des Champions et nous aurons une équipe faite pour, je n’ai aucune inquiétude.

Yanis, ton frère Arthur vient de signer son premier contrat professionnel au MHB, c’est une chance de pouvoir jouer à haut niveau avec son frère ?
C’est une chance mais c’était aussi une ambition commune que nous avions avec Arthur depuis qu’on est jeune. On a toujours été ensemble dans les salles de handball depuis tout petit. La première fois qu’on a pu réellement jouer ensemble c’est à Montpellier. Je l’ai suivi à distance à Sélestat, nous avons été formés au même endroit mais nous n’avons jamais eu l’occasion de jouer ensemble et là c’est une belle histoire de pouvoir jouer ensemble à Montpellier et d’évoluer en tant que professionnel sous le même maillot. On est conscient de la chance que nous avons et on en profite tous les jours, au quotidien. C’est un avantage d’avoir un pilier autant sur le terrain qu’en dehors, nous avons une très bonne relation, c’est quelque chose d’important pour nous.

En deux ans, tu es devenu un vrai pilier de l’équipe, quel est ton sentiment face à cette responsabilité ?
C’est ce que je voulais, je suis venu à Montpellier pour avoir des responsabilités. J’ai été en ballotage avant d’arriver à Montpellier. Quand j’étais à Barcelone, je n’avais absolument pas ce statut de cadre bien au contraire. Après j’ai pu l’avoir à certains moments à Aix, quand j’étais en prêt, mais je n’étais pas inscrit dans la durée du coup c’était encore différent. Montpellier m’apporte une grande stabilité au niveau du temps de jeu, du projet de jeu et même de la qualité de vie. L’objectif en arrivant à Montpellier était d’avoir de plus en plus de responsabilités au fil du temps. Pour moi, cela s’est fait plus vite que prévu, je me sens très à l’aise au sein du club que ce soit avec l’équipe, le staff ou les salariés. J’ai l’impression d’être là depuis des années donc j’ai tous les outils entre les mains pour faire du bon travail et être performant. Je ne peux pas demander beaucoup plus.

Tu as de très bonnes statistiques avec Montpellier, 105 buts en Liqui Moly Starligue, 76% de réussite au tir, tes performances en club vont t’aider pour les sélections en équipe de France ?
L’équipe de France est un objectif qui est clair dans ma tête. Je sais que pour pouvoir y accéder, il faut que chaque semaine je sois performant en club, c’est ce que j’ai dans la tête à chaque entrainement. J’essaie d’être le plus performant possible toutes les semaines à l’entrainement et en match, pour amener des résultats à Montpellier, et si ça peut me permettre d’aller en équipe de France, c’est un plus.

Quels objectifs t’aies-tu fixé jusqu’en 2024 ?
Mes objectifs sont de jouer la Ligue des Champions chaque saison avec Montpellier, je veux aussi la gagner. C’est réel même si cela peut paraitre un peu ambitieux, je sais que Montpellier en est capable et je veux aller loin avec ce club. J’ai aussi envie de gagner la Coupe de France. C’est simple je veux tout gagner avec Montpellier, tout ce qui est possible. J’ai envie de ramener Montpellier au sommet du handball français et pourquoi pas européen. C’est une ambition personnelle mais j’ai aussi envie de partager ça avec le club, l’équipe. Je tiens déjà énormément à ce club et je partage ses valeurs d’où mon implication totale.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies